Alternative

Rebelle Santé n° 208 - Septembre 2018 - p18
Flêche retour-OK-04.png

... le souffle des tissus internes

LA FASCIAPULSOLOGIE

Les fascias, ces membranes qui relient les os, les muscles et les organes, sont de plus en plus reconnus pour leur rôle d’unification et d’équilibre de l’organisme. En libérant les tensions qui les affectent, la fasciapulsologie rétablit des mouvements internes indispensables à notre santé et à notre bien-être.

Avec un nom qui sonne compliqué, la fasciapulsologie est pourtant une discipline plutôt simple, du moins, en apparence : il s’agit de libérer des tensions internes par le toucher. À y regarder de plus près, c’est une thérapie assez puissante qui vient à bout de nombreux maux.

Une séance pour découvrir

J’ai récemment fait l’expérience d’une séance. Après un petit échange avec la praticienne, Nathalie, notamment sur mes objectifs et sur les contre-indications, comme chez l’ostéopathe, je me retrouve en sous-vêtements sur une table de kiné.
Mais la suite diffère de la kinésithérapie et de l’ostéopathie. La fasciathérapeute, visiblement très calme, se met en état d’écoute et va explorer les zones du corps en posant les mains à différents endroits, parfois assez distantes l’une de l’autre. Le temps semble important. Une séance dure une heure et demi, et l’on sent très vite que le rythme posé est nécessaire pour que la thérapeute appréhende notre corps, l’écoute avec ses mains. Une fois les mains posées, rien de spécial pour moi en termes de sensation. J’ai l’impression que la thérapeute « attend ». Pourtant, lorsqu’elle a posé ses mains, l’une sur ma jambe gauche et l’autre sur mon thorax, au bout d’un moment, j’ai senti une sorte de mouvement interne sur le flanc. L’impression que quelque chose se remet à bouger ou à circuler. La sensation est nette et particulière, comme si des espaces se créaient et qu’une circulation s’effectuait.
À la fin de la séance, après un tour d’horizon du corps (je n’avais pas de problème particulier à traiter), je me relève lentement. Je me sens à la fois plus léger et plus volumineux. J’ai l’impression d’être plus rempli et que mon corps est plus vibrant, une sensation indéniablement agréable avec une grande détente, même si on se sent un peu cotonneux.

 

Le rôle des fascias

Le cœur de la fasciapulsologie repose sur la libération des tensions ou des crispations du corps en agissant sur les fascias.

Les fascias sont de fines membranes de tissus conjonctifs présents dans tout notre corps, directement sous la peau, ou plus en profondeur. Chez un adulte, ces membranes pèseraient près de 20 kg. Elles enveloppent nos muscles, nos tendons, nos organes. Elles soutiennent nos os. Ignorés et sous-estimés pendant des siècles, les fascias suscitent aujourd’hui un grand intérêt car on s’aperçoit qu’ils jouent un rôle central dans notre santé. Ils sont impliqués en neurologie, dans la perception du corps, la transmission de la force, les tensions, la cicatrisation. Ils servent également de liens de communication entre toutes les parties du corps. Les fascias représentent un système à part entière qui reste encore à explorer.

 

Une pratique assez récente

La discipline a été créée au début des années 1980 par Christian Carini, un kinésithérapeute aveugle qui a développé un sens du toucher extrêmement fin. Dans ses séances de kinésithérapie, il soulageait beaucoup de douleurs. On lui a fait remarquer qu’il ne faisait pas de la kiné, mais qu’il intervenait sur les fascias…
Au départ, il a simplement baptisé la discipline Fasciathérapie. Puis, en 1998, après une scission au sein de l’école, il a renommé la discipline "Fasciapulsologie". Ce qui explique qu’il existe aujourd’hui deux courants avec des noms différents sur la pratique des fascias.

 

Les indications

On vient voir un fasciapulsologue pour des douleurs articulaires, post-traumatiques, ou post-opératoires, des fibromyalgies, le mal de dos, des céphalées, des migraines, mais aussi pour des troubles organiques notamment liés au transit ou encore en cas de problèmes de stress ou d’angoisse.
On peut aussi faire une séance pour entretenir sa santé et maintenir ou retrouver un état de bien-être, et éviter que de nouvelles tensions s’installent. À l’instar des praticiens de médecine chinoise qui, à l’origine, préféraient voir leurs patients en bonne santé régulièrement pour agir de façon préventive, plutôt que curative.

 

Les contre-indications de la fasciapulsologie

• Femmes enceintes lors du premier trimestre
• Personnes portant un pacemaker
• Personnes sous traitement fluidifiant ou anticoagulant
• Personnes hyper ou hypotendues
• Antécédent de phlébite

■         Christophe Guyon

 

Plus d’infos :

Lire :Les mains du cœur
Christian Carini
Éditions Robert Laffont
21 €Visiter les sites :
www.fasciapulsologie.com
(école française de fasciapulsologie)
www.fasciapulsologie.org
(groupement international de fasciapulsologie)

Rebelle santé 2018 > voir l'article de presse

Groupement International de Fasciapulsologie -  163C  avenue de Verdun - 56000 Vannes

Logo-Fascia-Research-Society.png

Tél : 06 21 13 78 23