LA FASCIAPULSOLOGIE

Qu'est-ce que la Fasciapulsologie ?

 

La Fasciapulsologie® considère la personne dans sa globalité physique et psychique. La Fasciapulsologie® est une thérapie manuelle qui libère les mémoires traumatiques du corps et de l'esprit.

Le fascia :

organe à part entière, il constitue l'architecture interne du corps par un réseau fibrillaire continu depuis la surface de la peau jusqu'au noyau de la cellule. Le fascia possède  de multiples fonctions au sein de l'organisme : soutien, protection, communication, nutrition et défense.

> Lire la suite...


La première fonction du fascia est d'assurer la continuité tissulaire au sein de l'organisme, d'où la possibilité de le considérer comme un organe à part entière qui relie toutes les parties du corps. Selon le Dr Jean-Claude Guimberteau, chirurgien plastique à Bordeaux, "le fascia est le réseau fibrillaire, continu, sous tension qui existe à l'intérieur du corps, depuis la surface de la peau jusqu'au noyau de la cellule…. mobile, adaptable, fractal et irrégulier, il constitue l'architecture structurelle fondamentale du corps humain ... naissance d'un nouveau paradigme : le tissu conjonctif, le réseau fibrillaire fascial, est en fait le tissu constitutif. Il ne peut plus être considéré comme un tissu de rembourrage ou un lien passif entre les organes principaux du corps…" (extrait de L'architecture du corps humain vivant, JCG, Ed. Sully). Sensible aux phénomènes physiques internes (tension tissulaire, pression capillaire, température, échanges gazeux...) et externes (chutes, blessures, stress, ...) le tissu vivant perçoit et répercute ces influences dans son réseau d'un point à un autre du corps. Le fascia porte différents noms selon la densité fibreuse qui le constitue : - Le périmysium entoure les muscles, - Le périnèvre entoure les nerfs, - Le périoste, les os, - Le péritoine, les organes de l’abdomen, - Le péricarde entoure le cœur, - La plèvre, les poumons - Le fascia entourant le cortex se nomme les méninges, ... a) Origine du fascia Le fascia est issu d’un même feuillet embryonnaire : le mésoderme. Celui-ci donne naissance : - aux tissus musculaire, squelettique, lisse et cardiaque, - aux cartilages, os. - au sang, moelle osseuse, lymphe, - à l’endothélium des vaisseaux sanguins et lymphatiques, - à la séreuse de la cavité ventrale, - à la tunique fibreuse et vasculaire de l’œil, - à la membrane synoviale des cavités articulaires, - aux organes uro-génitaux. b) Les multiples fonctions du fascia Le fascia est garant de l’équilibre de toutes les fonctions du corps et du maintien de notre bonne santé. Soutien Il est le garant de l’intégrité anatomique et physiologique du corps humain par le maintien de la posture et la contention des organes. Sa fonction d’amortisseur lui permet d'absorber les chocs en prenant en charge une partie de l’intensité des forces évitant ainsi une surcharge des tensions et un endommagement des muscles et des organes. Protection Il a un rôle de protection des différentes structures du corps contre les tensions, les agressions, le stress que subit en permanence l’individu. Communication Il est aussi la courroie de transmission des forces coordonnant et mettant le corps en mouvement (capillaires des vaisseaux sanguins et lymphatique avec ramifications nerveuses). Nutrition Le fascia contient des cellules conjonctives (fibroblastes) qui peuvent se spécialiser selon les besoins pour augmenter l’épaisseur du tissu conjonctif, aider à réparer tendons et ligaments et former du tissu cicatriciel. Défense Le tissu conjonctif a enfin un rôle capital dans la défense de l’organisme contre les agents pathogènes et infections.





La pulsologie :

Elle désigne une approche vasculaire qui vise à rétablir la circulation sanguine ; ce pouls artériel est le témoin de la bonne respiration des tissus et de la libération des tensions. Une circulation sanguine entravée met le corps en souffrance en nourrissant de façon insatisfaisante les cellules.

> Lire la suite...


Le Fasciapulsologue suit le réseau artériel et son rythme sanguin pour entrer en contact avec les zones en lésion du corps. Ce pouls artériel, témoin de la bonne respiration des tissus, correspond à une perception de la qualité du flux sanguin. Il est connu qu’une réduction de la motilité du fascia conduit à des raideurs tissulaires et un épaississement du tissu conjonctif. Ce phénomène, s’il a lieu, a pour effet de réduire la capacité de circulation et d’oxygénation du sang à travers ses différents systèmes (artériel, veineux et capillaire). Ainsi, le corps se trouve gêné dans son processus de désintoxication mais aussi dans celui de la nutrition cellulaire à travers les capillaires sanguins présents dans le tissu conjonctif. La qualité et la bonne santé d’un tissu dépendent donc de son rythme sanguin et de sa qualité de pulsation. Le réharmonisation du flux sanguin que recherche le Fasciapulsologue, équilibre la circulation artério-veineuse et indirectement le flux lymphatique, facilite les échanges entre les cellules, favorise l'homéostasie du corps et sa vitalité.





Très sensible à toutes formes de stress physique ou psychique, le fascia se rétracte à la moindre agression, génère une micro-contracture qui se répercute ailleurs si elle n'est pas corrigée.

 

Dans une perspective intégrative, la Fasciapulsologie® accompagne et complète les traitements médicaux. Elle est utile lors de problèmes articulaires et musculaires (entorses, lombalgie, tendinites, rhumatismes, sciatiques,...), de troubles digestifs, de migraines et maux de tête, de troubles ORL, de vertiges, troubles du sommeil, de stress...

La Fasciapulsologie® maintient ou ré-équilibre le corps dans sa globalité par une détente des tissus, des muscles et par une réactivation de la circulation générale.

 

Contre-indications :

* les femmes enceintes de moins de quatre mois,

* les personnes atteintes de phlébite non traitée médicalement,

* les porteurs de pacemaker,

* les personnes en hyper ou hypo tension non traitée médicalement,

* la prise d’anti-coagulants.

> Lire la suite...


Le Fasciapulsologue suit le réseau artériel et son rythme sanguin pour entrer en contact avec les zones en lésion du corps. Ce pouls artériel, témoin de la bonne respiration des tissus, correspond à une perception de la qualité du flux sanguin. Il est connu qu’une réduction de la motilité du fascia conduit à des raideurs tissulaires et un épaississement du tissu conjonctif. Ce phénomène, s’il a lieu, a pour effet de réduire la capacité de circulation et d’oxygénation du sang à travers ses différents systèmes (artériel, veineux et capillaire). Ainsi, le corps se trouve gêné dans son processus de désintoxication mais aussi dans celui de la nutrition cellulaire à travers les capillaires sanguins présents dans le tissu conjonctif. La qualité et la bonne santé d’un tissu dépendent donc de son rythme sanguin et de sa qualité de pulsation. Le réharmonisation du flux sanguin que recherche le Fasciapulsologue, équilibre la circulation artério-veineuse et indirectement le flux lymphatique, facilite les échanges entre les cellules, favorise l'homéostasie du corps et sa vitalité.





Logo-Fascia-Research-Society.png

Groupement International de Fasciapulsologie -  163C  avenue de Verdun - 56000 Vannes

Tél : 09 77 97 37 51