• GIF

Fasciapulsologie, le toucher réparateur

Magazine Ça M'INTÉRESSE Santé n°15 - Octobre/Novembre/Décembre 2020 - p85


LE JOURNAL DU BIEN-ÊTRE - TENDANCE : Petit manuel de la fasciapulsologie

Par Juliette Serfati

Photos : Maxime Sichet/DR



Ecoute des pouls et massage en douceur permettent à cette thérapie manuelle de libérer, les tensions et d'apaiser les chocs, physiques et psychiques, que subit notre corps. Et si vous chouchoutiez vos fascias ?


À l'École de fasciapulsologie, à Paris, les futurs praticiens sont certifiés après 3 ans de formation. Deux années supplémentaires mènent à un diplôme, non reconnu par l'Etat.

Photos : Maxime Sichet/DR


L'image que les praticiens emploient la plus couramment, c'est celle de la fine peau blanche de l'orange, sous l'écorce... Les fascias sont de fines membranes qui entourent les muscles, les viscères ; parcourus de fibres nerveuses, tous reliés entre eux, ces tissus forment une sorte d'enveloppe pour notre corps, mais sont aussi extrêmement sensibles aux chocs, physiques et psychologiques. « De ce fait, souligne Virginie Brêt, praticienne en fasciapulsologie à Vannes et formatrice à l'IFCC Paris, ils conserveraient nos traumatismes, nos émotions, notre stress ». Cet organe sensoriel, il convient donc d'en prendre soin. Et c'est ce à quoi s'emploie cette thérapie manuelle encore peu connue en France. Elle a pourtant été fondée ici-même, à partir des années 70, par un kinésithérapeute, Christian Carini. Objectif ? Redonner mobilité et souplesse aux fascias, avec une action sur trois plans, détaille Virginie Brêt : tissulaire, vasculaire et nerveux. C'est pourquoi ses confrères et consœurs se comparent volontiers à des « accordeurs de l'organisme ». Ils ne sont d'ailleurs pas les seuls à s'en soucier : la fasciathérapie et le rolfing (issu de l'ostéopathie, de la chiropraxie et du yoga) jouent aussi sur ces tissus.

Ici, le toucher est doux et léger et, à l'inverse d'autres thérapies manuelles, le praticien n'effectue aucune manipulation. À l'écoute du rythme interne, il parcourt l'ensemble du corps pour dénouer les tensions et apaiser les (petits) traumatismes. Parce qu'il travaille, comme son nom l'indique, avec le pouls artériel, ce soin est contre-indiqué aux personnes atteintes de phlébites, aux porteurs de pacemakers et à celles et ceux qui prennent des traitements anticoagulants. « J’ai observé de très bons résultats sur les problèmes digestifs, assure Virginie Brêt, et de façon générale sur les problèmes fonctionnel, lombalgies, sciatiques, épaules gelées. » Ce n'est pas tout : fatigue chronique, problèmes de sommeil, la fasciapulsologie vise large, mais cherche encore sa validation scientifique. Un groupe de recherche international s'est créé dans ce but.

À visiter :

IFCC France - École de fasciapulsologie : fasciapulsologie.com

À savoir :

Une séance dure entre 1h et 1h30 et coûte 60 à 80€ en province, 70 à 100 à Pais.

À lire/voir :

  • « Les Mains du cœur La fasciapulsologie : une thérapie qui libère par le toucher… » de Christian Carini (R. Laffont), 21.

  • Fascinants fascias : les alliés secrets de notre organisme, de Kirsten Esch. (52 min) sur Arte.


Ça M'INTÉRESSE Santé n°15 - Octobre/Novembre/Décembre 2020 - p85 > voir l'article de presse







85 vues
Logo-Fascia-Research-Society.png

Groupement International de Fasciapulsologie -  163C  avenue de Verdun - 56000 Vannes

Tél : 06 21 13 78 23